Lorsque Pole Emploi et les organisations patronales sensibilisent les demandeurs de la filière numérique

Lorsque Pole Emploi et les organisations patronales sensibilisent les demandeurs de la filière numérique

 

Dans le cadre d’actions communes menées par Pole Emploi Diderot (Filière Informatique) représenté par Germain Ageorges,  CINOV-IT et la CGPME 69, une réunion d’information a été animée par Marie Prat, présidente honoraire du Syndicat CINOV IT et Cyril Ihssan responsable de Mission, chargé de l’Iconomie et des Start-up (CGPME 69) le 25 novembre dernier à Pole Emploi Diderot (Paris 12ème).

Les messages véhiculés sur les médias et par certaines organisations tendent à faire oublier une réalité : les informaticiens aussi peuvent être en recherche d’emploi !

Même s’il s’agit de l’un des secteurs qui continuent de croître et de recruter il y a besoin de faire concorder l’offre et la demande qui ne se connaissent pas suffisamment.

 

IMG_0800

Marie Prat, représentante des 900 adhérents de CINOV IT, TPME industriels du Numérique, soulignait l’importance pour ces compétences inactives de cibler les TPME et de ne pas concentrer leurs recherches sur les ESN (ex SSII) ou grands groupes de manière générale.  Même s’il y a des difficultés identifiées pour ces PME du numérique à faire-savoir leurs besoins en recrutement, ils existent.

En parallèle, Cyril Ihssan, au contact quotidien des dirigeants mettait en avant deux freins : la difficulté pour les PME de formaliser leurs besoins en compétences numérique car l’informatique reste encore un concept flou dont l’opérationnalité leur échappe et, par ce que le sujet leur parait complexe et que le temps leur manque, ils n’utilisent pas toujours les meilleurs canaux pour toucher les profils susceptibles de les accompagner vers leur numérisation.

Les intervenants et une bonne partie des participants qui ont interagi toute la session durant se sont accordés sur le fait, que la transition numérique des TPME en France n’en était qu’à ses débuts, qu’elle faisait évoluer les paradigmes de recrutement usuel (au sens ou la compétence technique n’est pas concrète pour le chef d’entreprise et qu’il s’agit pour le demandeur d’emploi de valoriser le résultat que son travail peut apporter) et, qu’un travail de conseil ou de pédagogie doit être mené de toute part.

Un ensemble de clés a été remis pour que chaque participant rode une nouvelle manière de démarcher, plus directe, au sein de réseaux actifs, en valorisant l’envie d’adhérer à un projet plus qu’à une fonction.

Au sujet des start-up la problématique a été définie autrement. Elles sont conscientes de leurs besoins en compétences numérique mais n’ont généralement pas les moyens de rémunérer des prestataires ou recruter des salariés. En parallèle, la majorité cultive un double cliché : «  il n’y a pas d’informaticiens au chômage ou s’ils le sont c’est qu’ils ne sont plus adaptés ». Il y a donc un travail d’image à faire de la part des demandeurs d’emploi pour acquérir les codes de ce nouveau type d’entrepreneurs afin de les séduire, en intégrant leurs réseaux par exemple et en aidant à concevoir, développer, comprendre, pour susciter la demande.

Enfin, les 3 parties organisatrices et intervenantes ont convenu de collaborer sur l’adaptation ou la création d’un dispositif pilote permettant aux demandeurs d’emploi de la filière informatique de participer à des projets de Start-up ou d’entreprises traditionnelles, selon un statut conventionnel à définir. Une période charnière qui permettrait d’un côté à la start-up d’arriver à sa preuve de concept pour lever les fonds liés au déploiement de sa solution, puis recruter ; De l’autre côté, permettre à l’entreprise traditionnelle d’évaluer les bénéfices d’intégrer de réelles compétences digitales en interne pour  favoriser l’évolution et la performance de son entreprise.

Le demandeur d’emploi, quant à lui, sous la protection de Pole Emploi, serait en position de mouvement l’aidant à se valoriser et créer de nouvelles opportunités.

 

Rédaction : Cyril Ihssan – Marie Prat

1 commentaire sur : “ Lorsque Pole Emploi et les organisations patronales sensibilisent les demandeurs de la filière numérique ”

  1. Pingback : Lorsque Pole Emploi et les organisations patron...